Charly Rousset

Eleveur de volailles “Label rouge”


Au lieu dit Le plan, sur la commune de Sainte-Croix-de-Caderle, Charly Rousset a repris en 1996 l’exploitation agricole de sa mère Annie ROUSSET créée en 1980. Charly Rousset est membre du groupement des “Volailles Fermières du Languedoc”. Ce groupement de produc-teurs régionaux élève des poulets de qualité “Label Rouge”, la référence optimale obéissant à un cahier des charges particulièrement rigoureux.

La garantie de produits de qualité
Une nourriture 100 % végétale et minérale avec 75 % de céréales, pas de farine de viande, pas d’antibiotique. En cas de maladie, l’éleveur utilise des remèdes naturels. « Lorsque les “Volailles Fermières du Languedoc” ont obtenu leur Label rouge, cela a été un bon coup de pouce pour la reconnaissance de nos élevages » explique Charly. Et d’ajouter : « Le nom de Sainte-Croix-de-Caderle est connu dans la région et même plus loin. Il y a un lien étroit ente producteurs et intervenants. C’est un brassage d’informations et de conseils qui s’avère très positif pour le bien de la filière et pour chaque responsable d’exploitation. On ne se sent pas isolé si on est face à un problème ».
L’essentiel de son activité est un élevage avicole situé sur cinq hectares de terrain sur lequel se trouvent trois bâtiments entourés de trois hectares de parcours en sous-bois. Les poussins de race “cou-nu roux” à croissance lente arrivent du couvoir à un jour et passent entre 82 et 90 jours sur l’exploitation avec accès au parcours dès le 42e jour.

L’élevage qui profite à tous…
Pour produire ces volailles “Label Rouge”, chaque partenaire doit faire preuve d’une grande vigilance : du couvoir à l’abattoir, en passant bien sûr par l’éleveur, tout est lié étroitement et Charly Rousset est conscient de la responsabilité qui lui incombe : « C’est une tâche quoti-dienne à laquelle il est impossible de déroger. Dès qu’un lot de volailles est arrivé, il faut être là et tourner sans relâche pour veiller sur tout : alimentation, eau, état sanitaire, pro-tection face aux prédateurs. Mon travail ne se résume pas à une simple production de vian-de, précise Charly. Je recherche la qualité de mes produits à toutes les étapes de la produc-tion, même le fumier a les qualifications AB et Eco-vert… ça profite à des producteurs bio de la région » conclut-il.
Il est important de rappeler que ce type d’élevage, certes extensif, mais de plein air, obéit à un cahier des charges très strict, et ne doit pas être confondu avec les élevages industriels et intensifs.
Les “Volailles Fermières du Languedoc” sont en vente dans les commerces locaux et en grandes surfaces.